• SEMINAIRE ADDIS 2013

RAPPORT DU SEMINAIRE SUR LA REFORME TRANSFORMATIONNELLE DU SECTEUR DE LA SECURITE EN AFRIQUE CENTRALE : AOUT 2013

En date du 27 au 29 Aout 2013, s’est tenu à ADDIS un séminaire consultatif sur la question de LA REFORME TRANSFORMATIONNELLE DU SECTEUR DE LA SECURITE EN AFRIQUE CENTRALE. Cet atelier a été organisé par le centre d’études stratégiques de l’Afrique, en sigle CESA et l’AFRICOM dans le but d’offrir aux participants l’occasion de discuter et d’évaluer de façon critique les chances de parvenir à une sécurité efficace et durable sur l’ensemble du continent, plus particulièrement en Afrique Centrale.

Ainsi, près de 35 personnalités africaines issues du secteur de la sécurité (armée, police, gendarmerie, justice) ainsi que des membres des forces armées qui participent aux opérations de maintien de la paix avaient répondu au rendez vous. Des membres des principales organisations à l’intérieur comme à l’extérieur de la région, des universitaires, des experts internationaux et des représentants du gouvernement américain étaient invités.

L’objectif de l’atelier était de déterminer la mesure dans laquelle la réforme du secteur de sécurité en Afrique Centrale peut contribuer au mieux à lutter contre les causes principales d’insécurité dans la région. Ainsi, il a été question dans l’atelier d’examiner la mesure dans laquelle la réforme du secteur de sécurité(RSS) peut générer un changement transformationnel pour créer un secteur de la sécurité plus efficace, efficient, responsable et durable. En outre, les discussions au cours de l’atelier ont permis d’identifier les principes, les mécanismes et les processus nécessaires pour réaliser une réforme du secteur de la sécurité afin de mieux assurer la stabilité et la sécurité humaine dans la sous-région.

Cet atelier visait aussi à :

Evaluer l’efficacité des programmes actuels de RSS en Afrique Centrale ;

Contempler des principes globaux et des programmes réussis de RSS, y compris les conseils essentiels fournis par les Nations Unies et l’Union Africaine ainsi que les déclarations politiques clés du Gouvernement des Etats Unis telles que la déclaration conjointe de l’USAID, du département d’Etat et de la Défense en matière RSS et la directive politique présidentielle (PPD-23) sur l’assistance dans le domaine du secteur de la sécurité ;

Identifier et partager les meilleurs pratiques favorables au renseignement et à l’amélioration dans le cadre des efforts durables de RSS en Afrique Centrale, y compris des programmes américains et d’autres activités qui contribueraient à la réussit » de la RSS. Développer une feuille de route pour la planification et l’implémentation efficaces de la RSS tant au niveau national qu’au niveau régional.

Voici les sujets qui ont été débattus au cours de l’atelier :

1. Défis sécuritaires principaux en Afrique Centrale ;

2. Aligner la RSS avec les menaces auxquelles l’Afrique fat face ;

3. Relations civilo-militaires ;

4. Etat de droit et la réforme du secteur judiciaire en Afrique ;

5. L’intégration efficace des questions de genre dans le cadre de la RSS ;

6. Budget et obtention des ressources pour le secteur de la sécurité ;

7. Priorités de la RSS à court et à long terme ;

Membres de la délégation du BURUNDI :

1. Le Général Major NDIKURIYO Cyprien : Président de la commission nationale de la revue de la défense

2. Le Colonel NDARUSANZE Nestor : Président du comité exécutif permanent de la revue de la défense